Gynécologie et handicap : un sujet de préoccupation

58% C’est le pourcentage de femmes en situation de handicap bénéficiant d’un suivi gynécologique régulier

 Des chiffres alarmants

58% C’est le pourcentage de femmes en situation de handicap bénéficiant d’un suivi gynécologique régulier selon une enquête réalisée en 2017 par l’Agence régionale de santé d’Île-de-France. Un chiffre révélateur et parlant sur la situation de la santé des femmes en situation de handicap aujourd’hui. C’est aussi 85,7% d’entre elles qui déclarent n’avoir jamais eu de mammographie, 25% pour qui la contraception n’est pas accessible et 26% qui ne se sont jamais vues effectué un frottis alors que celui-ci peut s’avérer primordial dans le dépistage d’un éventuel cancer du col de l’utérus.

 Un dispositif de recherche-action pour améliorer l’accessibilité

En 2018, suite aux résultats alarmants de leur enquête, L’ARS Île-de-France a lancé le dispositif Handigynéco pour faciliter l’accès aux soins gynécologiques des personnes en situation de handicap. Le principe : pendant un an (2018-2019) un laboratoire itinérant s’est déplacé dans les établissements médico-sociaux pour prendre en charge des femmes en invalidité, en adaptant les consultations à chaque situation. Le dispositif était aussi chargé de mener des ateliers de sensibilisation au sein de ces établissements afin de lever le voile sur des sujets tabous mais non moins humains, comme le rapport au corps, la sexualité, le consentement ainsi que la violence faite aux femmes par les personnes mais aussi les professionnels.

 Et maintenant ?

Grâce à ce dispositif, des progrès ont été faits dans l’accueil des personnes en situation de handicap. L’étude Handigynéco a permis une modélisation et un déploiement des actions expérimentés au cours de celle-ci :

  • Une formation au handicap pour les sages-femmes volontaires a vu le jour depuis octobre 2021 et peut être prise en charge par l’ARS Île-de-France ;
  • une cartographie en ligne de l’offre en soins du parcours gynécologique des personnes en situation de handicap a été établie pour la région Île-de-France, en fonction des besoins ;
  • la soumission d’un article 51 qui permettrait un nouveau forfait de prise en charge en soins pour les sages-femmes qui interviendront auprès des personnes invalides.

Les efforts continuent et le sens dans lequel vont les choses est très encourageant, nous attendons impatiemment le déploiement complet au niveau national.

Sources :

  1. « Handigyneco : les soins gynéco accessibles à toutes? », Handicap.fr
  2. Agence Régionale de Santé Île-de-France

Partager

Rejoignez-nous

Inscrivez-vous pour être au courant en premier
des dernières nouveautés sur l'inclusivité...

A découvrir

La chaîne dédiée aux entrepreneurs inclusifs

AccueilCatégoriesMon compte
Rechercher